Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo

Publié le

Dès le réveil ce matin, il faut encore passer par les détails techniques. L’hôtel n’a pas de fax et il me faut leur envoyer toutes les modifications de vols et voitures pour les faire imprimer.

C’est donc après déjà 1h d’intense activité et échanges avec la réception que nous pouvons enfin apprécier notre petit déjeuner sur le toit terrasse de l’hôtel. La vue sur la ville est magnifique avec un beau soleil qui nous fait oublier la fraicheur de l’air.

Puis nous prenons à nouveau un taxi. Jacqui apprécie, il n’y a qu’à lever le bras au bord de la route pour qu’un des 30000 taxis qui sillonnent la ville à longueur de journée s’arrète. On discute tant bien que mal avec le chauffeur. Eux aussi sont en guerre avec Uber qui vient de mettre le pied en Amérique du Sud et le manifestent avec des affiches collées sur leur vitre arrière.

Le taxista nous dépose devant le cimetière de la Recoleta, le Père Lachaise argentin. Nous déambulons pendant plus d’1h entre les caveaux qui rivalisent de grandeur et d’ornements. La tombe la plus visitée est bien sûr celle d’Evita, Eva Perron, l’héroïne nationale.

Par hasard en sortant, nous buttons presque sur le HardrockCafé dont j’avais complètement oublié de vérifier l’adresse. Cela tombe bien. Comme ça, nous pouvons tout de suite acquérir le rituel cadeau pour Alexis, le shooter glass emblématique de la ville.

En face de là se trouve le Musée des Beaux Arts, l’équivalent du Louvre. Comme sa visite est gratuite, Jacqui se laisse convaincre de le visiter. C’est quand même bien plus petit que le musée français même s’il comprend des oeuvres de peintres très connus, essentiellement français tels que Manet, Renoir, Pissaro et autres.

Puis nous traversons quelques beaux parcs en direction du quartier de Palermo, très typique et bohème avec ses bars, restos, et boutiques de créateurs et des arbres qui poussent presque au milieu des rues. Il mérite bien ses surnoms de Palermo Soho et Palermo Hollywood.

Nous terminons la journée par un excellent repas, bife de lomo pour Jacqui, brochettes de bife pour moi, à Las Cabras, une adresse recommandée par le Routard. La viande est cuite devant nous dans un immense grill, fondante et excellente. J’ai du mal à terminer ma portion malgré la bonne bouteille de vin rouge Malbec que nous a recommandé le serveur tout content de pratiquer son français. Le vin aidant, nous discutons encore un peu avec nos voisins de table, un couple d’italo-canadiens sur qui le vin a eu l’air de faire de l’effet aussi.

Nous reprenons un taxi, une habitude que l’on prend vite tellement c’est ici peu cher et pratique, sans compter la convivialité du chauffeur, qui nous dépose au tout centre-ville, sur la Plaza de Mayo devant la Casa Rosada, le palais présidentiel illuminé. Le temps de faire encore quelques photos et il n’y à plus que 2 pas à franchir pour rejoindre notre hébergement.

J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo
J3 / jeudi 28 avril 2016 / Recoleta et Palermo

Commenter cet article